Petits e-commerçants, TPE et affiliation : comment communiquer sans se ruiner ?

13 août 2019 - 7 minutes read

Avoir accès aux outils des grands groupes peut faire peur aux petites entreprises. En effet, le budget n’est pas le même entre une multinationale et un petit commerce en ligne.

Ainsi, quand on évoque la possibilité pour les e-commerçants de profiter de la même puissance en communication qu’un grand groupe sans entamer sévèrement leur trésorerie, certains n’ont pas confiance. Et nous ne pouvons pas leur en vouloir.

Pourtant, c’est méconnaitre le principe même de l’affiliation. Car oui : pour les TPE, l’affiliation est une solution intéressante et rentable.

L’affiliation ou la rémunération à la performance

Bien que le concept de l’affiliation ait vu le jour bien avant Amazon, c’est bien ce GAFA qui l’a popularisé. En effet, Amazon proposait à de nombreux sites partenaires (les affiliés) de faire la promotion de certains produits spécifiques. Pour chaque clic ou vente généré (en fonction du programme), l’affilieur rémunère l’affilié sous forme de commission.

Ainsi, en optant pour un partenariat donnant-donnant, Amazon a permis de multiplier son chiffre d’affaires tout en redistribuant une partie à ses sites partenaires.

Devant le succès de ce programme rémunéré à la performance, l’affiliation s’est répandue sur la toile et n’a eu de cesse d’évoluer. Ainsi, aujourd’hui, tout le monde peut y accéder, peu importe sa taille et son objectif.

D’une simple bannière à des bons de réduction en passant par la possibilité d’apparaitre sur des comparateurs de prix ou la publication d’articles sponsorisés : tout est possible. Sans oublier le fait de faire appel à des stars des réseaux sociaux pour faire parler de soi.

Et tout ceci avec un investissement initial quasi nul (seules les dépenses liées à la création de l’outil promotionnel sont à envisager) et une dépense contrôlée. En effet, ce qui plait autant avec l’affiliation, c’est le fait qu’elle est capable de s’autofinancer rapidement puisque vous ne paierez votre affilié que s’il remplit l’objectif fixé. Ce qui, de son côté, lui donne envie de faire son maximum pour faire parler de vous.

Comment utiliser l’affiliation quand on est une petite TPE ?

Quand on est à la tête d’une petite entreprise, il y a de nombreuses choses à gérer en même temps. Bien souvent, on privilégie d’ailleurs les tâches principales, génératrices de revenus. Et on se tourne vers tous les éléments optionnels (tel que le marketing et la communication) quand on a du temps.

De ce fait, il est évident que le SEO n’est pas à l’ordre du jour. Chronophage et long à mettre en place, les petites structures lui préfèrent le SEA ; plus immédiat (mais aussi plus cher). Surtout pour faire parler de soi lors d’événements importants (les soldes, les fêtes de fin d’année, la rentrée, etc.).

Pour autant, il serait dommage de ne pas profiter de la force de frappe de l’affiliation, que vous pouvez d’ailleurs cumuler avec le référencement payant si vous le souhaitez. En effet, ces deux leviers de business ne sont pas forcément concurrents. Au contraire, ils se complètent très bien.

Deux choix s’offrent à vous : vous occuper de chercher les bons partenaires par vous-même ou confier la tâche à un professionnel qui connait parfaitement vos besoins en la matière.

Nous concernant, en tant qu’agence spécialiste du secteur du voyage, de la mode et de la maison, nous connaissons précisément vos attentes et vos besoins. Cela nous permet de vous aider à concevoir des supports de communication cohérents et percutants. Mais aussi d’étudier avec vous la bonne stratégie de diffusion tout en utilisant les meilleures plateformes ainsi que les meilleurs partenaires.

TPE et affiliation : quelques chiffres à connaitre

Tous les ans, le CPA (Collectif Pour les Acteurs du Marketing Digital) nous propose un baromètre de l’affiliation sur lequel il est intéressant de se pencher.

Nous y voyons, en effet, que pour 1 euro investi, il est possible de générer 27€ dans le secteur du voyage et du tourisme, 19€ pour le secteur décoration et maison et 8€ pour le secteur de l’habillement et accessoire. Mais pas seulement ! Car, en prenant pour exemple le secteur Maison et jardin, il a été identifié que le panier moyen a connu une hausse de 57€ entre 2017 et 2018. Et tous les secteurs connaissent, eux aussi, une progression, soit du panier moyen, soit du taux de transformation ou du ROI des campagnes.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger le baromètre de l’affiliation 2018 de CPA. Il se trouve ici.

Ainsi, en se focalisant sur les TPE, il a été vérifié que les petits e-commerçants qui ont utilisé l’affiliation ont connu une augmentation de leur chiffre d’affaires de 20%.

À votre tour, si vous voulez améliorer votre visibilité online et/ou votre chiffre d’affaires, n’hésitez pas et confiez-nous la création et la diffusion de votre campagne d’affiliation. Pour en savoir plus sur la technologie utilisée et le process, contactez-nous dès maintenant.