Le secteur Maison et Jardin et l’omnicanal : un mariage réussi ?

21 juin 2019 - 7 minutes read

Dans un article Think with Google de mars 2019, le géant américain se pose une question intéressante : et si l’omnicanalité devenait la norme dans le secteur Maison et Jardin ?

Évidemment, puisque nous travaillons spécifiquement sur cette thématique, nous nous sommes intéressés de très près aux données et aux conclusions émises par Google.

Voici ce que nous en pensons.

Univers Maison et Jardins et omnicanalité

Vous n’avez pas le temps de parcourir l’article ? Pas de problème : nous vous résumons les données importantes à retenir.

Le secteur Maison et Jardins en chiffre

Pour commencer, faisons le point sur les chiffres présentés :

  • L’année dernière, YouTube a connu une augmentation du visionnage de contenus liés à la maison de +47%;
  • Le visionnage de vidéos sur les plantes a aussi doublé sur cette même période ;
  • +12% de requêtes liées aux catégories « jardins et extérieurs », +11% pour « plantes et arbustes », +8% pour « tapis », +6% pour « sols et parquets » et +4% pour « rangements » (entre les saisons printemps-été 2017 et 2018) ;
  • Les requêtes liées à la catégorie « jardins et extérieurs » commencent à monter dès le mois de février. Cela est toutefois à nuancer en fonction de la météo. Google montre, en effet, que les recherches indexées évoluent en fonction de la température en France ;
  • 75% des consommateurs qui ont fait une recherche sur internet vont en magasin dans les 24h;
  • Dans 66% des parcours d’achat dans ce secteur, il y a eu un point de contact digital.

Le secteur Maison et Jardin à l’heure du digital

En plus de ces différents éléments, l’article nous apprend deux choses.

Déjà, les internautes se servent d’internet pour rechercher des inspirations. Et cela est surtout valable dans le secteur Maison et Jardins. Par exemple, selon Google, les expressions «  inspiration déco » et « design inspiration » sont fortement recherchées par les internautes. Ainsi, sur YouTube, nous voyons fleurir des vidéos qui présentent l’intérieur des maisons et appartements. On pense aussi aux émissions TV sur le sujet. Mais internet et son effet immédiat sont largement plébiscités par les consommateurs à la recherche d’une idée sur un sujet précis (sans être obligé de regarder une émission entière). Ainsi, nous remarquons que les consommateurs ont pris l’habitude d’utiliser internet et les moteurs de recherche pour se renseigner avant de concrétiser un projet.

Ceci tend à prouver que le digital n’a donc pas seulement un objectif e-commerce dans ce domaine spécifique. Les marques s’en servent autant pour attirer les prospects, en leur fournissant des idées créatives, que pour générer des visites en magasin. Ainsi, le digital intervient à différents moments du processus d’achat. En amont, tout d’abord, pour donner des idées (vous l’avez compris). Pendant la prise de décision en incitant les consommateurs à préférer une enseigne plutôt que les concurrentes. Mais aussi pendant l’acte d’achat en mettant en place un système d’e-commerce sur son site.

À ce titre, on observe que les marques investissent de plus en plus dans des stratégies locales. Cela pour permettre de se faire une place aux côtés d’entreprises déjà bien implantées. Ainsi, il est intéressant de noter que l’expression « salon de jardin Leclerc » est autant recherchée que « salon de jardin Leroy Merlin ». Et que certaines nouvelles marques se voient propulsées sur le devant de la scène grâce au digital (en partie grâce aux moteurs de recherche et réseaux sociaux).

L’omnicanal est en train de prendre le pas sur le multicanal ?

Dans un contexte d’hyper connexion, il est évident que les marques doivent se rapprocher de leurs clients à toutes étapes du processus d’achat. Pour ce faire, le smartphone est devenu un outil de plus en plus plébiscité par les entreprises… mais aussi par les consommateurs (aussi bien pour se renseigner que pour faire ses achats).

À ce titre, dans un autre article Think with Google de janvier 2019, on y apprenait que l’omnicanalité était une prédiction de 2019. Certains secteurs résistent plus que d’autres. Pourtant, aujourd’hui, nous assistons à une véritable vague déferlante de ce phénomène.

Les consommateurs sont de plus en plus habitués à ce qu’une enseigne soit présente aussi bien en physique que sur internet. De plus, du côté des entreprises, la technologie évoluant, il est devenu facile de pousser un message marketing hyper personnalisé au bon moment et à la bonne personne.

Prenons un exemple concret : l’usage de la météo pour mettre en avant ses produits. Le week-end s’annonce chaud et ensoleillé ? Et si c’était le bon moment pour acheter une piscine ou un salon de jardin ? Au contraire, il va pleuvoir ? Pourquoi ne pas en profiter pour refaire sa déco intérieure et réaménager son espace de vie ? Ça tombe bien : grâce au programmatique et au Big Data, il est possible de fournir aux clients et prospects une réponse à leurs attentes, parfois avant même qu’elle soit formulée explicitement.

L’émergence des smartphones, en favorisant l’omnicanalité, permet aux professionnels du marketing offline et online d’interpeler plus facilement et directement les clients et prospects. Ne loupez pas ce virage. En tant que spécialiste du secteur de la maison, Arkheus vous aide à maitriser la digitalisation de votre communication afin d’améliorer votre ROI et/ou de faire progresser votre visibilité online.