4 conseils pour bien définir votre budget Adwords.

19 février 2019 - 7 minutes read
,

Google Ads est un outil efficace et rentable… à condition de savoir s’en servir. Combien de professionnels ont dépensé une somme folle sans obtenir de véritables résultats ? Combien aussi ont mis en place des campagnes qui ne remplissent pas leur objectif ?

Pourtant, bien utilisé, le référencement payant (ou SEA) peut être un des piliers de votre stratégie de communication online. C’est pourquoi il est important de bien maitriser votre budget Ads.

1er conseil : estimez précisément les ressources à votre disposition

Chaque campagne nécessite une phase de préparation. Foncer tête baissée sans plan d’attaque va vous mener droit dans le mur.

Ainsi, en fonction de vos ressources (humaines et financières), évaluez précisément l’investissement que vous pouvez consacrer à Ads. Il est, par exemple, tout à fait possible de commencer avec un budget assez restreint. En effet, tout le monde ne peut pas investir des milliers d’euros dans Ads chaque mois et une centaine d’euros mensuels peut suffire.

En vous posant les bonnes questions, vous serez capable de définir le temps consacré à cette activité. De plus, vous pourrez demander à Google Ads de limiter vos campagnes à un plafond prédéfini à l’avance. Et surtout, vous saurez combien d’annonces vous pourrez gérer en même temps.

2e conseil : ne soyez pas trop gourmand

Ce qui est intéressant avec cet outil, c’est qu’il donne une estimation des résultats de chaque mot-clé. Ce qui vous permet de classer les expressions liées à votre activité par ordre d’importance.

Pour autant, il est évident qu’il va être plus difficile (et plus cher) de se placer correctement sur des expressions génériques. Ainsi, nous ne pouvons que vous recommander de vous intéresser aux expressions de la longue traine. Elles génèrent moins de visite, c’est une évidence. Pourtant, elles peuvent se révéler bien plus rentables et performantes à long terme.

Peu importe la taille de votre entreprise, pensez ROI et taux de conversion avant tout. Nous vous conseillons aussi d’estimer le coût d’acquisition d’un client. Cela vous permettra de mieux travailler vos campagnes en sélectionnant les mots-clés les plus rentables.

Sans oublier le coût de conversion. Pour rappel, voici la formule : coût par conversion = coût par clic (CPC)/taux de conversion. Connaitre votre coût par conversion optimal vous aidera à mieux définir vos objectifs commerciaux et marketing.

3e conseil : oubliez la première place

En SEO, il est nécessaire de viser, au minimum, la première page, voire les 3 premières places ou la position 0. En effet, ces positions enregistrent les taux de clics les plus élevés. En SEA, il faut penser différemment, car, vu que vous payez, Google vous assure une excellente visibilité. Et ça change tout.

D’ailleurs, le géant américain explique, dans son centre d’aide, que la position numéro 1 ne correspond pas forcément au haut de page. Votre annonce peut se positionner à différents endroits des résultats de recherche : en haut, avant les autres résultats, ou tout en bas. Et cela, sans prendre en compte les enchères. Ce choix se fait en fonction de la pertinence des mots-clés choisis et de votre annonce, par rapport à la recherche de l’internaute.

De plus, il est possible de choisir de faire apparaître votre annonce sur l’ensemble du réseau display (les sites partenaires à Google). Ce qui représente autant de nouveaux points d’entrée de vos visiteurs.

Pour cela, nous vous conseillons de ne pas vous concentrer sur la recherche de la première position à tout prix. Privilégiez plutôt le bon choix de mots-clés, une annonce bien rédigée et une diffusion réfléchie. Le reste suivra.

4e conseil : optimisez encore et encore

Une fois mise en place, il est hors de question de laisser votre campagne de côté. En effet, il ne faut pas hésiter à la retravailler régulièrement.

Premier travail quotidien : évaluer le taux de conversion de vos campagnes. Si besoin, changez vos mots-clés en vous concentrant sur ceux qui vous permettent d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé. À savoir : il est possible (et même fortement recommandé) d’établir une liste de mots-clés à exclure en fonction des résultats obtenus. Ce qui vous aidera à affiner toujours plus vos campagnes.

Deuxième tâche quotidienne : analyser régulièrement le CPC moyen de votre marché. Grâce à lui, vous aurez une estimation de l’investissement optimal. Vous pourrez ainsi vous situer et réévaluer votre budget en fonction.

Finalement, n’oubliez pas une fonctionnalité très intéressante : le remarketing qui vous permet de toucher les internautes qui ont déjà interagi avec votre site (ou votre application). C’est un bon moyen de faire revenir des personnes qui s’intéressent à vous.

Dernier conseil : pour gagner en performance, privilégiez des expressions localisées. Vous atteindrez un public ciblé.

Si besoin, n’hésitez pas à nous demander conseil. L’agence Arkheus met son savoir-faire à la disposition des acteurs de la maison et de la mode.